En 2019, après trois ans de construction, le Théâtre Le Diamant est officiellement devenu une réalité dans l’arrondissement historique de la ville de Québec. Mais c’est plus de 20 ans auparavant que le célèbre metteur en scène canadien et initiateur du projet, Robert Lepage, l’avait tout d’abord imaginé comme l’endroit idéal pour accueillir un large éventail de spectacles destinés à des publics divers. La nouvelle institution abrite également la compagnie Ex Machina de Lepage, dont les œuvres originales ont fait le tour du monde, ainsi qu’un incubateur pour des projets novateurs. Le Diamant a été créé grâce à la réutilisation adaptative d’un YMCA du XIXe siècle et d’un cinéma adjacent abandonnés depuis longtemps. Cette transformation unique n’a pas été simple, étant donné l’étroitesse du site, la nécessité de respecter le patrimoine historique du bâtiment et les exigences élevées en matière d’équipements techniques pour des productions artistiques multidisciplinaires innovantes.

Conçu en partenariat par Coarchitecture, Atelier in Situ et Jacques Plante Architecte, l’extérieur du Diamant combine les façades en pierre restaurées de l’ancien bâtiment avec une remarquable structure en verre à facettes, dont le volume transparent incarne l’idée d’un diamant. Le nom du théâtre – « Le Diamant » – fait référence à l’emplacement de la ville de Québec sur le Cap Diamant, un promontoire qui surplombe le fleuve Saint-Laurent. À l’intérieur, l’établissement comprend un atrium qui diffuse de la lumière naturelle pour les bureaux et le foyer ainsi que deux salles de spectacle : le studio intime Lepage Beaulieu pour le développement de nouvelles œuvres et l’auditorium polyvalent d’Hydro-Québec pour la diffusion de toutes sortes de productions artistiques liées au théâtre.

Pour donner à Lepage et à son équipe l’espace flexible dont ils avaient besoin, la coalition d’architectes a fait appel à Pierre Lemieux et Yves Bouchard de Trizart Alliance, une société de scénographie-conseil, ainsi qu’à l’équipe d’ingénierie de Gala Systèmes, spécialisée dans la conception, la fabrication, l’installation et la mise en service d’équipements de transformation de salle électromécaniques. Grâce à trois chariots motorisés sur mesure comportant un total de 195 sièges rétractables, l’auditorium d’Hydro-Québec peut alterner entre des configurations à grande échelle et des configurations intimes.  Plus précisément, il peut adopter la configuration d’un auditorium complet d’une capacité de 600 spectateurs, d’un cinéma de 440 spectateurs, d’un studio de 700 spectateurs, d’une salle de banquet de 280 spectateurs, ou d’un plancher plat, sans sièges, de 840 mètres carrés. Ensuite, l’espace scénique a également été équipé des élévateurs mécaniques compacts de Gala Systèmes afin d’ajouter des possibilités d’aménagement et de créer une scène surdimensionnée de 120 mètres carrés pour les productions nécessitant un cadre de scène autre que standard. Cette flexibilité permet au théâtre de mettre en valeur toutes les formes de spectacles, aussi bien le théâtre, que le cirque, les marionnettes, la réalité virtuelle ou même la lutte.

Avec Le Diamant, le rêve de longue date de Robert Lepage d’un centre de théâtre novateur pour la recherche, la création et la production s’est concrétisé. Aujourd’hui, ce complexe théâtral sert déjà de point de référence pour les artistes émergents et établis et son auditorium à géométrie variable accueille les meilleures œuvres d’art de la scène nationales et internationales. 

DONNÉES DU PROJET

Capacité de charge statique de levage : 85 442 kg

Capacité de charge dynamique de levage: 
28 441 kg

Vitesse de levage : 3 m/min

Déplacement de l’élévateur : 5 m

Quantité d’élévateurs : 
(12x) Unités Spiralift ND9

Wagon : (3x) chariots manuels avec 6x niveaux d’élévation accompagnés d’un système de guidage pour un déplacement horizontal de 6,8 mètres.

Scène : (1x) élévateur de scène extensible de 120 mètres carrés

Protection contre les chutes : filet horizontal couvrant toute la surface de l’élévateur de scène

Protection contre les chutes et insonorisation : panneaux acoustiques sous le rebord de la scène et garde-corps acoustiques au niveau du public.